Permis à points

Permis à points : l’exemple allemand

L’Allemagne est le premier pays européen à avoir instauré le permis à points. Jusqu’au 1er mai 2017, le permis allemand comptait jusqu’à 18 points. Chaque infraction pouvait entraîner l’ajout d’un nombre de points pouvant aller jusqu’à 7. Il s’agit d’un ajout de points car contrairement à la France, les infractions occasionnent outre-Rhin un cumul de points de pénalités ; chaque conducteur démarre donc avec un compteur à 0.

La dernière réforme du permis à points Allemand a donc revu le plafond maximal à 8 points avec des infractions divisées en 3 catégories. La réforme proposait que les infractions ne concernant pas directement la sécurité routière ne soient plus comptabilisées dans le décompte. Cependant ils sont toujours sanctionnées par une amende (comme la conduite en zone protégée « Umweltszone » par exemple).

Comme exemple, un excès de vitesse de moins de 20 km/h n’entraîne pas de point supplémentaire. Il est quand même sanctionné d’une amende. Après la sanction d’une infraction à un point, ce dernier est effacé après 2 ans et demi.

Il y a dans le permis à points allemand une source d’inspiration pertinente pour le reste de l’Europe.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*